311366337_10231447817965808_7297921479664513410_n_edited.jpg

Le Sacre du Printemps

LOGO_BLANC.png

La prochaine création de la Compagnie Antipodes est une version
du Sacre du Printemps pour espace public.

Dans cette version du Sacre du Printemps, dont les Premières sont prévues en
2023/ 2024,
il s’agit non pas de parler d‘une dualité Homme /Femme qui se termine invariablement par un sacrifice cathartique qui permet le renouveau mais au contraire d’une union.

Se rassembler, toutes générations confondues dans un combat pour la vie,
une résilience collective, pour inventer notre propre futur.

Réunir des personnes d’horizons différents,
exprimer notre singularité dans un collectif qui avance dans un avenir commun.

Cette création rassemble, six danseurs professionnels, de jeunes danseurs
qui n’ont pas encore eu de premier contrat,
et d’amateurs ayant ou nondes notions de danse.


Pourquoi encore une adaptation
du Sacre du Printemps ?


1913 date de l'œuvre de Stravinsky, nous étions en pleine révolution industrielle et aux prémices d’une guerre mondiale avec toutes les tensions sous-jacentes inhérentes ,
s’imposait alors un besoin de spiritualité, d’un retour au sacré.

Le Premier tableau est intitulé "
l'adoration de la Terre".

La partition de Stravinsky évoque une joie du Printemps retrouvé qui
se transforme peu à peu en une vie rythmique intense, sauvage, brute.
Une prière aux Dieux de nous épargner, nous pauvres humains.

Le deuxième tableau est
celui du sacrifice, celui de l’élue.

Choisir l’innocente à tuer pour que la vie renaisse en la tendant vers le ciel.
Une offrande. Un rite ancien et immuable.


Dans notre 21e siècle, de quoi avons-nous besoin ?

De tolérance, de prise de conscience que nous ne sommes que des invités sur notre planète,
de notre impermanence.
Nous avons besoin de l'autre et peut-être de sortir de schémas archaïques
pour en inventer d’autres plus constructifs.

Nous parlons des printemps arabes, du printemps de Prague, du printemps des peuples...

Les révolutions ont souvent lieu au printemps  comme un besoin de renaissance, de vie.
Il ne s’agit pas ici de révolution par les armes, mais d'une révolution des consciences et des corps.

Je vois la place publique comme une agora, revenir à la transmission d'idées dans l’espace public,
à l’instar des philosophes grecs.


Ici, il n’y a pas de Dieux à qui confier nos peurs, ou nos espoirs.

Il n’y a que NOUS.


Cela se traduit chorégraphiquement par un travail d’unisson lors des forte musicaux par exemple.
A d’autres moments, la ligne majeure chorégraphique est soutenue par les danseurs professionnels, les lignes mineures par les autres autres groupes en jouant notamment
avec les temps et contre-temps.

L’espace de jeu n’est pas circonscrit au centre de la place
mais dans un décloisonnement espace dansé / espace du public.
Les spectateurs sont invités à changer d’espace comme on pourrait changer de point de vue.
Le spectateur ne se contente pas de regarder ce qui se passe mais est invité aussi à participer.

Les costumes sont d’une esthétique commune et pratique et facile à
trouver : des jeans, des sweat-shirts, des baskets. Les couleurs sont
complémentaires.


Étapes de travail

Fin 2022.
En préambule, je travaille au découpage et l’analyse de la partition avec
Yona Zekri, diplômée du CNSMD de Paris.

Toutes les étapes sont transversales avec des ateliers scolaires et adultes
afin de dégager un langage chorégraphique commun, accessible et
néanmoins exigeant en termes de qualité.


Etape 1 - [STUDIO ANTIPODES] - Nice
Recherche et écriture avec les interprètes professionnel.le.s
7 jours


Etape 2 - [LA TRANSVERSE]
Répétition avec les danseurs professionnel.les
14 jours


Etape 3
Recrutement jeunes danseurs
et répétition jeunes danseurs danseurs et danseurs pro
14 jours


Etape 4
Atelier et répétition in-situ avec les amateurs
2 jours de stage sur un week-end

Les Premières auront lieu à NICE (06) au 109,
Pôle des Cultures
Contemporaines
lors du Festival [TEMPS DANSE EXTÉRIEUR],
en partenariat avec le
100% EAC Culture à l’école - Ville de Nice.
BRIANÇON (05) en partenariat avec la Fédération Française de Danse
LA VALLÉE DU QUEYRAS (04) en partenariat avec l’Association Sociale
Culturelle et Sportive du Queyras
.








 

Informations

Compagnie Antipodes           +33 6 82 84 04 56            direction@compagnie-antipodes.com

 

La Compagnie Antipodes est résidente permanente au 109 Pôle des Cultures Contemporaines,

89 route de Turin – Nice.

 

Tram : arrêt « Vauban », puis à 15 min à pied en remontant la route de Turin jusqu’au n°89

Bus 14 : arrêt « Abattoirs » ou 7 et le 8 arrêt « Pont Auriol »

Station vélos bleus : n°154

Licences d’entrepreneur de spectacles :  

2-1019603 / 3-1121618